logo_baseline_NB

A l’heure où la majorité des démarches administratives se font en ligne...

…où les réseaux sociaux constituent un lieu majeur de socialisation pour de nombreuses personnes, où l’entrée sur le marché de l’emploi est conditionnée par la maîtrise des logiciels de bureautique, il est prouvé que le simple accès aux outils ne suffit pas. La fracture numérique est réelle et ne se résorbera pas d’elle-même. L’inclusion numérique, comme tout autre forme d’inclusion, passe par l’acquisition de codes et de pratiques partagés.

Les acteurs des Pays de la Loire n’ont pas attendu que ce constat fasse la une des journaux pour agir. Depuis plus de quinze ans une myriade d’initiatives locales accompagnent ces publics fragilisés dans leurs pratiques numériques. Fédérations associatives (Fédérations des centres sociaux, Ligue de l’enseignement…),  acteurs de terrain (Ping, Alis44, Mediagraph, Cyb’@njou…), ou actions novatrices pluri-acteurs (Café Germaine, L’échappée…), tous contribuent sur leurs territoires à  aider ces personnes éprouvant des difficultés face au numérique.

Mutualisation et interconnaissance

Ce sont des ressources essentielles pour lutter contre l’illettrisme informatique, pour lutter contre l’isolement des personnes, pour lutter contre toute stigmatisation qui pourrait être engendrée par l’exclusion numérique. Cependant, ces structures de médiation numérique sont confrontées aux difficultés que rencontrent les  structures de l’économie sociale et solidaire : un modèle économique parfois fragile conditionné à des subventions publiques précaires et la non solvabilité de leurs publics. De fait, ces acteurs peuvent eux-mêmes se sentir isolés dans leurs  activités et être en recherche de lien et soutien auprès d’autres acteurs du territoire qui bien souvent n’ont pas connaissance de leurs existences.

Pour répondre à ce besoin des acteurs de la médiation numérique, la Banque des Territoires et la Mission Société Numérique du gouvernement ont tenu à financer et accompagner la création de onze hubs sur l’ensemble du territoire français. Ces hubs ont pour volonté de mettre autour de la table tout acteur se sentant concerné par le sujet de la médiation numérique. Le but est de créer un réseau,d’être une passerelle pour favoriser l’interconnaissance d’acteurs agissant dans le même champ d’activité mais n’ayant ni le temps ni l’occasion de formaliser leurs relations mutuelles.

Pour faire émerger des communs

Il ne s’agit donc pas de faire le travail à la place des structures de médiations numériques déjà existantes et compétentes mais de les accompagner à se structurer quand le besoin s’en fait sentir, de valoriser leurs actions, de mutualiser et partager des outils de professionnalisation de certaines de leurs activités et favoriser la montée en compétences de toutes et tous.

Ce hub Pays de la Loire s’inscrit dans la continuité de la culture du libre et des communs. Ce projet intitulé CONUMM se veut respecter l’apport de chacun et reconnaître les compétences de tous les acteurs composant ce collectif. Inversez quelques lettres et le numérique se fait commun, et ce n’est pas une coïncidence. Loin des logiques propriétaires des géants du numérique, il s’agit de partager, de mutualiser des outils et productions afin de répondre au mieux aux enjeux de l’inclusion numérique.

Consortium

Les hubs en France

Vous souhaitez télécharger des documents de présentation afin de partager les informations que vous avez trouvées sur ce site ?
Vous trouverez ci-dessous différents éléments téléchargeables pouvant servir de support de présentation concernant le hub. (Présentation rapide, infographie, support de présentation, manifeste, liste des actions, etc.)
Lire la suite